Traque humaine de Suzy

 

Traque humaine

Pour toi c'était l'affaire d'une nuit
Pour ta victime c'est le cauchemar d'une vie
Tu as préféré assouvir tes pulsions
Et la détruire surement pour de bon

Pour toi c'était peut être l'affaire de tous les soirs
Si ta poupée gonflable humaine dormait au fond du couloir
Aux liens du cœur tu préfères alors ceux du corps
Et tu te fiches de la morale ou de son désaccord

La victime peut être homme, femme, adulte, enfant
Quelqu'un de très proche de toi ou un simple passant
Le résultat est le même lorsqu'il s'agit d'un viol
On n'oublie jamais, on vit mais on s'étiole

Ta proie se souviendra toujours de cette rue
Où tout a commencé, où tu es apparu
L'enfant devenu adulte tremblera encore
Lorsque sa porte de chambre s'ouvrira avant l'aurore

Et tes mains qui s'agitent en caresses non désirées
Même les endroits intimes tu t'empresses de les toucher
Et soudain les vêtements te semblent une entrave
Les boutons cèdent, pour toi ce n'est pas grave

Tu enlèves les tiens montrant ton corps plein de désir
Ta voix intrusive l'insurge de te laisser finir
La victime n'a pas toujours la force de protester
Sa raison s'envole de même que sa dignité

Au passant dans la rue tu diras de se taire
Puisque de toute façon il a choisi de laisser faire
A la personne proche tu diras qu'elle détruirait
Les liens de votre entourage si elle parlait

A l'enfant tu diras c'est normal c'est comme ça
C'est aux adultes de t'apprendre ces choses là
Par honte, par peur, ils n'en diront pas un mot
Tu n'auras pas les ennuis que tu mérites trop

La victime t'offre un instant de plaisir interdit
Tu lui offres la peur et les larmes pour la vie

Lorsque tu verras son regard décomposé
Ou son cercueil s'enfoncer
Oseras-tu encore songer
Quel bon coup j'ai tiré ?




Suzy la-vie-avec-asperger.

(texte protégé par les droits d'auteur)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site