Retrouver confiance en soi

 

La confiance est un sentiment que l'on reçoit et que l'on donne dès les premiers instants de sa vie. C'est cette même confiance qui nous aide à nous construire tout au long de notre existence. L'éducation que nous recevons, les liens que nous tissons sont la base de cette confiance. Mais lorsque dans notre enfance cette confiance est détruite par l'inceste, par les violences sexuelles, par la maltraitance physique et psychologique comment faire pour retrouver confiance en soi ?

L'enfance que je n'ai pas voulu avoir me poursuit encore parfois malgré moi. Malgré les doutes, l'obscurité qui surgissent de temps en temps j'ai appris à reprendre confiance en moi. C'est cette confiance qui m'aide à réaliser tout le chemin parcouru. Je reprends alors peu à peu le dessus pour aller de l'avant. Les blessures ne saignent plus même si les cicatrices font parfois mal. Il reste des traces de douleurs parce que j'ai eu très mal dans mon corps, dans mes émotions. Ils ont volé ma confiance. J'ai appris avec de l'aide de personnes compétentes à leur reprendre cette confiance pour me la réapproprier afin de vivre et non de survivre. Cette confiance en moi est revenue en plusieurs étapes :

- J'ai réalisé que je n'étais pas coupable de la violence de ma petite enfance et que je ne devais pas rester une victime mais être une personne à part entière capable d'aimer et de faire à nouveau confiance pour être aimée telle que j'étais avec des projets de vie, des envies, des rêves à réaliser

- J'ai repris confiance en acceptant de faire face à mon vécu d'enfant brisé, aux épreuves de la vie. Cela n'a pas été facile. Parler de soi à un psychothérapeute est un chemin douloureux, mais nécessaire pour aller de l'avant.
On essaie toujours d'occulter ses souffrances. Mais tôt ou tard elles reviennent. Pouvoir dire qu'on hait l'enfant qu'on était, ce n'est pas l'enfant qu'on hait mais le mal que cet enfant a subi. Pouvoir mettre des mots et dire qu'on a très mal, qu'on en peut plus.

- J'ai repris confiance en moi en pardonnant à la petite fille que j'étais. En ne gardant plus des sentiments de haine à l'égard de ceux qui n'ont pas su me protéger et qui m'ont fait très mal. En me déchargeant de toute la culpabilité qui était en moi.

- J'ai repris confiance en moi en me réappropriant mon corps, mes émotions, mes sentiments. Même si physiquement les séquelles sont encore là. J'ai appris à prendre soin de moi. C'est très important de le faire.

- J'ai repris confiance en moi en établissant des relations sociales stables pour aller vers la vie.

- J'ai repris confiance en moi en acceptant d'avoir des rêves et en voulant les réaliser petit à petit.

- J'ai repris confiance en moi en exprimant ma colère par rapport à mon vécu, à ne plus avoir de honte, de regrets, de culpabilité. Ils doivent être du côté de ceux qui ont essayé de me détruire et non de mon côté.

- J'ai repris confiance en moi en re-prenant le contrôle de ma vie pour ne pas laisser les hôtes qui l'ont habité tant d'années tels que (la honte, le désespoir, le pourquoi, la tristesse, le manque d'estime de soi, la haine, le dégoût) m'empêcher de vivre.

- Avoir confiance ce n'est pas toujours simple , lorsque les doutes viennent mais c'est tellement important de continuer de croire en soi, en la vie, de ne pas se dévaloriser, de se dire qu'on va y arriver. Se faire aider, parler, ne pas rester avec ses souffrances sont la clef pour aller mieux.
J'avance vers demain étape par étape. J'essaie de faire ce qui est bien pour ma propre vie et pour celles des autres. C'est une victoire sur mon passé. Je suis une adulte qui construit après une enfance détruite. Je suis capable de dire oui et non quand je le veux car ma vie m'appartient, je l'ai reprise parce que j'ai retrouvé confiance en moi. Et cette confiance m'aide à ne plus avoir peur de mon passé


Marie


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site